Personnes sans-abris · mal-logées · sans-papiers · clandestines · exilées · immigrées · migrantes · dublinées · mineures · majeures

entete 7 avril

ON VEUT QUOI ?

Lire la suite

Publicités

Pour une véritable politique d’accueil des personnes migrantes

Défendre leur dignité, c’est défendre la nôtre

images

RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION
Place du théâtre à Caen
SAMEDI 17 FEVRIER À 14H30.

Des femmes et des hommes, venu-e-s en France pour fuir le pire et trouver refuge ici ou ailleurs, sont laissé-e-s à l’abandon. Des associations, des organisations et des citoyen-e-s, doivent se substituer à l’État, pour leur assurer le strict nécessaire. C’est une bataille quotidienne, méprisée voire empêchée par les autorités publiques.

Lire la suite

Samedi 3 février, montrons toutes et tous que l’extrême droite n’est pas la bienvenue à Ouistreham !

barrage fn

Ouistreham fait depuis quelques mois l’objet d’un relatif intérêt médiatique parce qu’une centaine de migrants, sans abris et en situation de grand dénuement, essaye de gagner l’Angleterre en passant par ce petit port normand.
Des manifestations de solidarité avec les migrants et de dénonciation du harcèlement dont ils sont la cible de la part des autorités préfectorale et municipale ont eu lieu, rassemblant de nombreuses personnes de Ouistreham, des communes de la côte et de l’agglomération caennaise. Malgré l’hostilité des autorités, la solidarité locale s’est organisée, développée et affirmée, fournissant nourriture, vêtements chauds et couvertures.

Lire la suite

Crédit Mutuel : n’infligez pas une deuxième claque à Stéphanie!

La CGT accompagnera Stéphanie Mardi 19 Décembre à 10h pour l’entretien ainsi qu’au tribunal des prud’hommes de Metz le Jeudi 21 décembre à 9h

giflfe cmut

Il y a deux ans Stéphanie conseillère accueil d’une caisse de Crédit Mutuel de la région de METZ a reçu une claque par le responsable commercial de ce point de vente.

Choquée par cet évènement Stéphanie est placée en arrêt de travail et s’en suit une longue période de désarroi !

Les avis successifs du médecin du travail sont formels : « Elle ne doit pas retourner travailler dans cette caisse »

Déclarée inapte à son poste et malgré ses efforts pour conserver son poste. Le CREDIT MUTUEL par l’intermédiaire de son président la menace de licenciement alors que l’auteur des faits, muté est lui toujours en activité !

C’est la double peine pour la salariée!

Le CREDIT MUTUEL ne peut pas infliger plus de violences à cette femme !

Exigeons l’arrêt immédiat de la procédure de licenciement à l’encontre de Stéphanie ainsi que son reclassement sans délai au poste qui lui a été proposé comme le stipule la loi !

Pétition de soutien à Stéphanie