Crédit Mutuel : n’infligez pas une deuxième claque à Stéphanie!

La CGT accompagnera Stéphanie Mardi 19 Décembre à 10h pour l’entretien ainsi qu’au tribunal des prud’hommes de Metz le Jeudi 21 décembre à 9h

giflfe cmut

Il y a deux ans Stéphanie conseillère accueil d’une caisse de Crédit Mutuel de la région de METZ a reçu une claque par le responsable commercial de ce point de vente.

Choquée par cet évènement Stéphanie est placée en arrêt de travail et s’en suit une longue période de désarroi !

Les avis successifs du médecin du travail sont formels : « Elle ne doit pas retourner travailler dans cette caisse »

Déclarée inapte à son poste et malgré ses efforts pour conserver son poste. Le CREDIT MUTUEL par l’intermédiaire de son président la menace de licenciement alors que l’auteur des faits, muté est lui toujours en activité !

C’est la double peine pour la salariée!

Le CREDIT MUTUEL ne peut pas infliger plus de violences à cette femme !

Exigeons l’arrêt immédiat de la procédure de licenciement à l’encontre de Stéphanie ainsi que son reclassement sans délai au poste qui lui a été proposé comme le stipule la loi !

Pétition de soutien à Stéphanie

Publicités

Carrefour réclamait 9000 euros en justice à une de ses salariées handicapées

ftv_1080-00_00_01_18-3385353

En décembre 2016, une salariée du magasin Carrefour d’Hérouville-Saint-Clair reprend son travail après son congé maternité. Mais elle ne retrouve pas pour autant son poste. La jeune femme découvre que sa hiérarchie a décidé de la changer d’affectation, sans la prévenir. Or, celle-ci est malentendante. En passant du rayon papeterie à l’épicerie, la salariée raconte avoir « perdu tous mes repères, ce n’était pas évident de travailler avec une nouvelle équipe, de m’intégrer ».

Lire la suite

Idéologie Nazie du directeur du Carrefour Express de Merville (59)

Mais où est la provocation quand un patron d’un magasin de votre ville appelle à rouvrir les chambres à gaz pour y mettre les syndicalistes ! En effet qu’elle ne fut pas notre surprise lorsqu’au cours d’une recherche sur Facebook de découvrir que Frédéric Roussel patron du magasin Carrefour Express de Merville avait mis sur son « mur » public ces propos à caractère nazi : « tous les syndicalistes dans les chambres à gaz, ha Hitler… ». Cette recherche sur facebook faite suite à une demande de licenciement envers une jeune salariée qui aurait subi des harcèlements sexuels de la part de ce triste individu (des enquêtes sont en cours d’instruction pour ces différentes affaires). Pour l’instant des dépôts de plaintes ont été faits par des syndicats CGT, ainsi qu’un constat d’huissier.

Lire la suite

Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes

jupe

Samedi 25 novembre 2017

15H place Bouchard – CAEN

A l’occasion d’une conférence sur les violences sexistes et sexuelles rassemblant 200 militant.es, en présence notamment de Bernard Thibault (représentant des salarié.es français.es au CA de l’OIT), Sharan Burrow (secrétaire générale de la Confédération Syndicale Internationale) et Ernestine Ronai (présidente de l’observatoire des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis), la CGT a présenté ses propositions pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles au travail. La CGT demande l’ouverture de négociations dans les branches, les entreprises et les administrations pour mettre en place de vraies mesures de prévention des violences et de protection des victimes. La CGT appelle le gouvernement à intégrer un volet sur les violences au travail dans le projet de loi sur les violences sexuelles. La CGT appelle les salarié.es à participer aux actions organisées le 25 novembre, journée mondiale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Lire la suite