9 octobre : Le début de la fin

ULHSC

Aujourd’hui, plus de 2000 actifs et 1500 retraités se sont mobilisés à Caen, dans la rue, pour exprimer leurs mécontentements. Alors que les médias tentent d’ignorer cet élan de contestation avec un pseudo remaniement, ou alors les buts d’un certain M’Bappé, il est clair que le refus de la politique de M. Macron est incontestable.

Les attaques du Medef, heuuuu…, du gouvernement…. mais c’est pareil….  commencent à faire prendre conscience que notre président ne gouverne pas pour le peuple… Mais pour ses amis de Rothschild and Co.

Déjà que son élection peut soulever des questions en terme de pourcentage de la population (moins de 30%) en capacité de voter. Nous ne pouvons dire qu’une chose, Monsieur Le Président (des riches), la rue s’est exprimée aujourd’hui, et il est clair, que de votre politique, on n’en veut pas. Et vous nous représentez pas !!!!

Nous allons aller au contact des salariés, contre argumenter votre discours médiatique (via des chaines détenues par vos soutiens) et nous allons nous retrouver dans la rue. Mais il est possible que ce coup-ci, on y reste jusqu’à votre démission et une politique mettant l’humain avant les lobbys capitalistes.

A bientôt… Dans la rue…. et nous envoyez pas les forces de l’ordre car ce sont eux aussi des fonctionnaires… et que nous défendons leurs avenirs…. Même si des jeunes en font les frais.

Sauf que pour nous, cela doit être des « Gardiens de la Paix » et non un outil de répression à la solde d’un système dictatorial ou seul l’argent et le pouvoir sont ROI.

Monsieur le Président, nous aimons des personnages qui ont marqué l’histoire, comme Ambroise CROIZAT, qui a laissé un héritage, notre sécurité sociale. Depuis trop longtemps, les présidents ne représentent plus le peuple mais sont à la solde du Capital et de ses sbires (Réforme des retraites, Loi Travail à coups de 49.3, Loi Travail 2 et 3, Loi Sécurité Intérieur, etc….).

Attention, une nouvelle réforme se profile… LE DROIT DU PEUPLE et à force de taper sur les mêmes… on risque de se faire mordre

On lâche rien… et on lâchera rien

Publicités